GNOSIS    

     

    /  

 
   

 

La Gnose c'est la Connaissance, issue de la Sagesse mystrieuse et cache, d'aprs les Ecritures, par une Tradition orale qui vivifie la Lettre. 

L'Orthodoxie orientale a su conserver intacte cette Tradition l'abri de l'hermtisme. Toutefois, si celui-ci a constitu, depuis des millnaires, une sauvegarde, les circonstances, aujourd'hui, ont chang. Au tournant actuel  de l'Histoire, de mme qu' l'Avnement du Christ, le rideau est partiellement lev. Ainsi, se trouvent facilites les recherches de ceux qui veulent saisir le sens vrai de la vie, comprendre la tche qui incombe  l'homme dans l'Ère au seuil de laquelle nous nous trouvons. 

Dieu dit: Je suis l'Alpha et 'Omga, le Commencement et la Fin. 

 

Entre ces limites, l'homme occupe une position intermdiaire. Il procde de l'Alpha, l'amour subjectif, prissable. C'est le propos de GNOSIS  d'indiquer, selon cette Tradition, la Voie qui conduit l'homme vers l'Omga qui symbolise l'Amour objectif, imprissable, vainqueur de la Mort. 

 

EXOTERISME  MESOTERISME   ESOTERISME 

Le plan de notre ouvrage, en trois volumes, a t conu d'aprs la nature de l'enseignement sotrique, selon une gradation d'ailleurs semblable celle gnralement adopte par l'enseignement positif dans le monde. 

Le premier degr, cycle exotrique, (Gnsis, Tome I) correspond l'enseignement primaire et a pour but de fournir au disciple linstrument de travail.

Le deuxime degr, cycle msotrique (Gnsis, Tome II) correspond l'enseignement secondaire et a pour objet de fournir au disciple, qui a assimil le cycle exotrique, un minimum d'lments lesquels, assimils leur tour, peuvent lui donner une base pour le dveloppement ultrieur de sa culture gnrale sotrique. Le cycle msotrique est conduit de faon donner au disciple les moyens d'approfondir la matire enseigne, ce  qui lui permettra d'entreprendre des recherches dans le domaine de la science sotrique pure, comme dans celui de n'importe quelle branche de la science positive qui lui est familire. Ce niveau correspond au couronnement des tudes secondaires (baccalaurat, maturit) et donne accs l'enseignement suprieur, stade qui exige une participation active de l'tudiant. 

Le troisime degr, cycle sotrique proprement parler (Gnsis, Tome III) correspond prcisment l'enseignement positif suprieur. Ce dernier est toujours spcialis ; 

il en est de mme dans l'sotrisme. Comme dans la Science positive, la Gnose comprend plusieurs secteurs, les diverses branches de la Connaissance. 

Dans la priode de transition o nous nous trouvons aujourd'hui entre le Cycle du fils qui prend fin, et celui du Saint-Esprit qui approche, l'enseignement sotrique suprieur est orient vers les besoins immdiats et les plus urgents de la Cause. Or, l'aptitude du disciple ne se mesure pas, en matire sotrique, la seule connaissance livresque. C'est dire que le Savoir, sans le Savoir-Faire, est insuffisant, surtout si l'on considre les besoins de l'poque. Quant au disciple, prsent plus que jamais, il ne peut progresser s'il ne sert efficacement la Cause par une contribution personnelle au succs de la Transition.

 

 
       
       
           

This Page is built by SB technology